Découvrir des séries sans renier ses valeurs féministes

Pas facile de trouver de bonnes séries lorsque l’on est féministes ! Certaines d’entre elles orangeont une vraie approche féministe et intersectionnelle, comme c’est le cas d’Orange is the new black, série bien connue dans les cercles féministes, où l’on suit le quotidien de plusieurs femmes dans une prison pour femmes. C’est la première série où j’ai pu voir le quotidien d’une personne transgenre (MtF) sans que ce soit tourné en dérision ou sexualisé. Dans cette série, l’héroïne est clairement bisexuelle, ce qui n’est malheureusement jamais dit clairement. En l’occurrence, ce sujet est traité comme si la jeune femme était hétérosexuelle puis qu’elle était soudain devenue homosexuelle. C’est dommage, car la bisexualité est rarement abordée en tant que telle dans la plupart des séries télé.

agent-carter-marvelLes séries Outlanders et Agent Carter sont deux séries dont les héroïnes sont fortes, indépendantes et dure à cuire. Dans Outlanders, l’héroïne, infirmière pendant la 2e guerre mondiale, se retrouve propulsée en 1743 en Écosse. L’Agent Carter est une espionne chargée de différentes missions dans l’après-guerre américaine. Malgré leur traitement ouvertement féministe (encensées par la communauté geek féministe d’internet), ces deux séries ne présentent pas beaucoup de personnages issus de la diversité, ce qui est un peu dommage.

D’autres séries ne sont pas à proprement parler féministes, mais présentent des personnages intéressants et ne sont de fait pas dénuées d’intérêt. C’est le cas de la série The Hundred, menée par une héroïne (blanche, certes) indépendante et qui ne laisse personne (et surtout pas les hommes) lui dire ce qu’elle doit faire. Cette série peut intéresser les fans de Sa majeThe-100-season-2-episode-2-Octavia-captures-a-Groundersté des mouches et de science-fiction. Nous sommes cent ans dans le futur et la Terre a été dévastée après plusieurs guerres nucléaires. Les survivant-es, réfugié-es sur une plateforme spatiale, décident d’envoyer un groupe de cent adolescent-es condamnés à mort sur Terre afin de voir si elle est de nouveau vivable. Sur Terre, les adolescent-es vont rencontrer de redoutables guerrier-es, tous-tes menés par des femmes. Cette série est pas mal diversifiée, on rencontre autant de personnages importants blancs, d’origine latine, indienne ou noire. Les personnages forts sont autant masculins que féminins mais les femmes ont généralement le pouvoir (misandrie !). La série s’attaque également à la question de l’homosexualité, et la saison 2 promet de très bonnes surprises (dont l’ébauche d’une relation entre deux femmes, dont l’une se découvrirait une attirance pour une autre… Parlerait-on enfin de bisexualité?). Bref, cette série est vraiment très chouette !

 À vous maintenant de piocher parmi le genre que vous préférez !

*Ajout d’une autre série potentiellement intéressante, que je n’ai pas vue. Commentaire lu sur la page facebook de L’Echo des Sorcières, publié avec l’accord de la personne concernée:

« Orphan Black : scénario SF super bien ficelé, l’actrice Tatiana Maslany joue brillamment tous les rôles de clones, ce qui fait qu’il y a plusieurs personnages féminins forts et complexes, ainsi que des personnages secondaires intéressants de toutes origines (noirs, latinos, métissés…), le frère de l’héroïne est gay (et il gagne sa vie en se prostituant mais personne n’en fait tout une histoire), une des clone est bisexuelle, il y a un homme trans dans la 2ème saison. Même le personnage de la fille de l’héroïne est très travaillé, elle n’est pas une petite fille fragile comme on en voit trop souvent, elle est très futée. » Manue

 

Nymphetameen

écrit par
More from Nymphetameen

Découvrir des séries sans renier ses valeurs féministes

Pas facile de trouver de bonnes séries lorsque l’on est féministes ! Certaines...
Lire plus