L’argument merdique de l’esclavage des irlandais

[Traduit du post The Love Life Of An Asian Guy]

Personne n’a à contester la traite négrière. Vous ne pouvez pas utiliser cet « argument » face à ce sujet afin de diminuer (ou effacer totalement) la violence et l’atrocité que c’était.

Pour des raisons étranges, des racistes dans le pays ramènent le sujet de l’esclavage des irlandais sur la table, comme si cela effaçait la traite négrière. C’est presque comme si la culpabilité des blanc-he-s avait atteint un point de non-retour et que des racistes cherchaient désespérément un contre exemple, le trouvaient et l’exhibaient avec excitation.

« Ah-ah ! J’ai trouvé ça et c’est aussi mauvais ! Prenez ça, les noirs ! »

Attendez un instant M. Dooglebeery ! Vous rendez-vous compte à quel point vous vous ridiculisez ?
Laissez-moi expliquer pourquoi :

1. L’esclavage des irlandais était un crime de blancs envers les blancs.

Avez-vous oublié ? Un des aspects majeurs qui a motivé la  traite négrière, c’est le racisme. C’était l’esclavage de noir-e-s par des blanc-he-s. Est-ce que les asiatiques possédaient des centaines de plantations en Géorgie ? Ou bien les latinos ?

Non. Donc lorsque vous amenez ce sujet sur le tapis, vous ne pouvez pas juste oublier que les britanniques étaient ceux qui ont soumis les irlandais en esclavage. Aujourd’hui, on appelle ça un crime de blancs envers les blancs.
Lorsque vous parlez de ce sujet, au final, vous consolidez le fait qu’historiquement les blancs étaient des pétains de racistes. Donc oui, merci!

2. L’esclavage des irlandais N’EFFACE PAS la traite négrière.

Le plus dégoûtant dans cette manière de faire est que les racistes utilisent ce sujet comme « antidote » vis-à-vis la traite négrière. Je veux dire, sérieusement? Pensez-vous sérieusement que ça « effacerait » la traite négrière?

D’horribles événement peuvent exister côte à côte avec un traitement sérieux pour les deux. La traite négrière est le summum de la merde américaine. C’est le pire du pire et en tant que nation, nous devrions TOU-TE-S nous sentir honteux-ses et embarrassé-e-s. Lorsque vous abordez le sujet de l’esclavage des irlandais alors que le thème initial est la traite négrière, voici ce que vous voulez vraiment dire : « Dieu merci je n’ai pas à m’inquiéter des noir-e-s, ce sujet-ci concerne des blanc-he-s ! »

3. Les blanc-he-s se sentent oppressé-e-s la nuit

L’esclavage des irlandais a été documenté pendant quelques temps, mais ce n’est que depuis l’année dernière que des blanc-he-s ont commencé à en parler. Après, quelques articles sur le sujet sont devenus viraux, les blanc-he-s en ont fait tout un plat ! Yels venaient de découvrir un bleu dans le bas du dos qu’yels avaient depuis 3 semaines, qui ne faisait pas mal mais après cette découverte, yels étaient en mode « Ooooh mon dieu ! Je souffre tellement ! Emmenez-moi aux urgences ! ».

Flash news : Si vous commencez JUSTE à vous sentir « oppressé-e », la vérité est que vous n’êtes pas oppressé-e. L’oppression n’est pas quelque sensation que l’on peut avoir après avoir trop mangé de Taco Bell. Tout comme le classisme ou le validisme, notre oppression est une réalité sans fin, que l’on respire. À l’opposé, votre « oppression » est un sujet intéressant de diorama pour un collégien.

**Leçon du jour**

Ne soyez pas stupides. L’esclavage des irlandais était bien entendu une tragédie, mais le sujet maintenant c’est la traite négrière. Ce n’est pas parce que ce sujet n’a pas été abordé qu’il faut ignorer tous les viols, les tortures, les meurtres qu’ont subit les noir-e-s. Et si les VRAI-E-S descendant-e-s des esclaves irlandais-e-s découvraient que leurs ancêtres sont utilisé-e-s comme « armes » contre les noirs, croyez-moi, yels seraient en colère aussi.

écrit par
More from Wu zetian

L’argument merdique de l’esclavage des irlandais

[Traduit du post The Love Life Of An Asian Guy] Personne n’a...
Lire plus