Le Vaginarium du Docteur Pralinus

Le Vaginarium du Docteur Pralinus c’est une chaîne Youtube (cliquez pour y accéder) créée par Lady Dandy qui présente la culture audiovisuelle « girly » sous différents formats : un format long avec des épisodes qui suivent les aventures du formidable vaisseau spatial polymorphe nommé le Vaginarium et un format plus court axé sur les représentations plus positives de personnages féminins.

Il y a en effet beaucoup à dire sur les productions « pour filles » des années 80 à aujourd’hui. Je suis d’ailleurs tombée des nues en découvrant par ce biais les Winx et autres Barbie Princesse Machin même si non, définitivement, en matière de langage sexiste c’était pas mieux avant quoiqu’on en dise.

La manière d’aborder les problématiques en terme de représentation des personnages féminins parlera à la fois aux personnes qui ne se sont jamais posé ce type de question et aux personnes plus rôdées aux questions féministes. C’est facile à comprendre, c’est imagé, bien documenté et c’est drôle. On ne s’ennuie pas !

En plus, Lady Dandy est elle aussi fan des Moomins. Quelqu’un-e fan des Moomins ne peut être que foncièrement génial-e. C’est tout.

Et j’ai eu la chance de pouvoir poser mes questions au Docteur Pralinus et à sa créatrice !

Bonjour Docteur, mais heu qui êtes-vous et que faites-vous chez moi ?

Bonjour, je… le téléporteur a encore planté je crois. Navrée, je ne resterai pas longtemps, du moins si j’arrive à rétablir la liaison avec le vaisseau.

Bon, déjà merci, j’ai un peu revécu mes années jeunesse avec certains épisodes. Déjà à l’époque je trouvais les productions audiovisuelles « pour filles » inintéressantes voire effrayantes. Genre Candy me terrifiait. Par contre j’étais super fan des Tortues Ninja et d’Olive et Tom. Et toi, quels étaient les dessins animés préférés de ton enfance ?

Candy, on me l’a fait remarquer en commentaire, ça a pas mal souffert de son image « série pour fille cucul où tout est gentil » notamment avec le générique français alors que c’était effectivement cauchemardesque. Sinon je regardais énormément de dessins animés petite, je suis restée une lève-tôt à cause de ça je pense et je ne vais vous citer que la partie émergée de l’iceberg ! Hormis Starla, Sissi, etc, j’aimais bien les dessins animés à suivre que je pouvais regarder pendant les vacances d’été, des trucs dont personne ne se souvient comme Chris Colorado, Argaï la prophétie puis moins épiques mais passionnants quand même les malheurs de Sophie et les animaux du bois de quat’sous (tout est français en plus). J’aimais beaucoup les séries parodiques aux graphismes Hanna Barberien comme Le laboratoire de Dexter, les Super Nanas, Foster la maison des amis imaginaires, Jenny Robot et j’adorais les séries animées adaptées de comics, Batman, la ligue des justiciers, les Teen Titans… En japanimation jeunesse j’ai eu une intense période Détective Conan et Sakura chasseuse de cartes c’était et ça reste génial. Et la VF n’a pas censuré une relation romantique entre hommes qui est très explicite j’étais sur le cul quand je l’ai redécouvert. Peut-être qu’ils ne s’en sont pas rendu compte parce qu’il n’y avait pas de baiser mais ça m’étonnerait… J’ai lu que certains dialogues avaient été altéré en VF mais honnêtement je n’ai pas vu tant de différences que ça surtout si on compare à l’atroce censure de la version anglophone.

Et en terme de productions plus actuelles, que ce soit dessin animé US ou animes japonais, girly ou pas ?

Girly ou pas, je regarde de tout. Durant mon adolescence j’ai beaucoup dénigré les œuvres plus girly parce que c’était pas « cool » et je suis passée à côté d’oeuvres que j’ai trouvé excellentes à postériori. Fruit Basket par exemple. Aujourd’hui j’essaie de regarder tout sans me limiter au public cible et de plus en plus de gens le font on dirait. Le succès de Mon Petit Poney en témoigne.

Du coup mes séries préférées vues en intégralité à l’adolescence ou après je dirai niveau anime (qui ne sont pas nécessairement récents mais valent violemment le détour) : Gankutsuou, l’Odyssée de Kino, Puella Magi Madoka Magica, Utena, Princess Tutu, Cowboy Bebop, Fullmetal Alchemist (la première série), Les Ailes Grises, Michiko et Hatchin, Wolf’s Rain, Shingeki no Kyojin mon obsession du moment… et j’en ai déjà trop cité… Niveau US et occidental ; Oban Star-racer, Avatar le dernier maître de l’air, Young Justice, Daria bien sûr, et pour les séries en cours la sainte trinité Adventure Time, Gravity Falls et Steven Universe. J’ai un peu lâché mon petit poney par contre mais je recommande quand même.

Barbie en film - Le Vaginarium du Docteur Pralinus 4 - YouTube - Mozilla Firefox_3Heyyyyyyyyyyy, mais en fait tu profites de tes vidéos pour parler féminisme ! Tu n’as pas honte ?

Même pas !

Quelles sont tes thématiques favorites ? Sur quoi aimerais-tu travailler par la suite ? Est-ce qu’on aura d’autres épisodes jeux vidéo ? Penses-tu aborder des productions plus « adultes » subséquemment (oui moi aussi je sais utiliser des mots compliqués :p ) ? Dis oui ! Dis-oui !

Mes thématiques … ce serait dur de se limiter. Ça se voit que j’aime parler de représentations des femmes (et j’ai pas mal de scripts ToonGrrrlZ écrits liés aux représentations LGBT+ aussi) mais en général, j’adore analyser des œuvres de fiction je dirai, les remettre en contexte, voir d’où ça vient, faire des liens avec d’autres œuvres, chercher des symboles et pour le cinéma d’animation, les séries animées et même les téléfilms c’est d’autant plus excitant que peu de choses ont été encore faites sur le sujet et souvent ces œuvres sont au confluent des influences, littéraires, sociales, historiques, etc.< /span>

Un autre épisode sur les jeux vidéos, ça, je ne sais pas du tout. Il faudra que je trouve un autre angle d’attaque et un autre corpus d’atrocités vidéo ludiques. Je verrai mais je ne promets rien. Sinon, dans le Vaginarium je pense effectivement aborder des productions plus adultes. Le domaine du « girly » est vaste et il faudra un jour que je parle plus de séries live, de comédies musicales, de comédies romantique… et à force de la citer il faudra que je finisse par faire un épisode sur Cristina Cordula aussi mais je ne sais pas encore comment. Dans ToonGrrrlZ j’aborde parfois des productions pour adolescents et jeunes adultes aussi.

Tu parles beaucoup de littérature, tu as un cursus scolaire/universitaire dans le domaine ?

Ah ! Tu as remarqué ! J’ai fait une demie année d’Hypokhâgne mais j’ai arrêté car c’était trop lourd. Sinon j’ai une licence LLCE donc de langue (russe) orientée littérature et je vais commencer un M2 recherche cette année mais je dirai que c’est surtout un penchant naturel. Je suis une très grosse lectrice surtout de classiques. En prime, sur les scripts touchant à la littérature mon amie la presque docteure Ficus experte en crinolines, jeté de gant et mouvements insurrectionnels du XIXème me relit et me conseille pas mal. (http://ficusphere.over-blog.com/ )

Barbie en film - Le Vaginarium du Docteur Pralinus 4 - YouTube - Mozilla Firefox_5Question-bateau-mais-utile-quand-même : l’idée du vaginarium t’est-elle venue au cours d’un trip sous acide ou as-tu simplement une imagination très très fertile ?

Nul besoin d’acide ! Ça vient tout seul. Non mais le pire c’est que c’est un concept que j’ai bossé longtemps. Ça a l’air idiot comme ça mais j’ai essayé de faire un truc cohérent qui mixe critique et fiction. J’ai un background en tête pour tous les personnages et certains détails ont beaucoup évolué.

Qui a dessiné les superbes décors qu’on peut voir dans tes vidéos, notamment durant le générique ?

Ahah… superbe est un bien grand mot. J’ai dessiné toutes ces bêtises. Le plus vite possible d’ailleurs, je me suis dit : déjà que je vais m’emmerder avec le montage, autant ne pas en rajouter une couche avec les illustrations. Au départ je voulais designer un vrai vaisseau mais c’était délicat de trouver une forme à un truc appelé « Vaginarium » j’ai donc eu l’idée d’un objet qui change à chaque générique un peu comme la phrase de Bart dans le générique des Simpsons et les arrière-plans sont devenus thématiques illustrant les domaines de chaque assistante au lieu d’être de vrai décors.

Les commentaires YouTube sont étonnamment positifs et manquent beaucoup de rage : modération sanglante comme à l’Echo des Sorcières ou vrai miracle ? Laisse-moi rêver !

Pour le moment honnêtement je n’ai supprimé aucun commentaire. Ils ne sont pas tous positifs mais aucun ne dépassait les bornes à mes yeux. J’ai eu quelques critiques plus agressives mais ce n’était pas sur Youtube. Je prie pour que la nécessité de modération ne se fasse jamais sentir.

Tes vidéos sont très travaillées et de bonne qualité : combien de temps te prend la production d’un épisode ? Payes-tu une taxe sur le filtre rose ? As-tu des bons plans pour acheter des paillettes en gros ?

(Pour le filtre j’ai une combine et pour les paillettes je peux te filer une adresse) Sinon ouah, merci beaucoup pour la « qualité ». Je complexe beaucoup sur mon son et mon étalonnage fluctuant… honnêtement je ne compte pas vraiment le temps passé sur mes vidéos. Ce serait un peu déprimant tout ce temps passé là-dessus alors que je pourrai écrire des fanfics porno.

Grosso modo : J’écris plusieurs scripts en avance, il faut le temps de visionnage ou revisionnage, des relectures. Ensuite, Un Vaginarium est tourné en deux soirées en général (soirées qui peuvent aller jusqu’à une ou deux heure du matin), je fais beaucoup de prises parce que les personnages doivent se répondre alors je fais pas mal de variations pour avoir le choix pour celles qui « collent » le mieux mais c’est surtout le temps de changer de costume et maquillage avec moumoutes et lentilles. Après le montage, ça varie suivant la motivation. Une semaine ou deux sans faire ça non stop puisque j’ai une vie hors du Youtube hélas. Les ToonGrrlZ sont plus rapides à mitonner. Je peux en tourner six à huit en une journée en forçant un peu et le montage peut s’expédier en deux jours si je suis motivée. C’est vraiment le montage qui prend un temps monstrueux, c’est une partie du travail que j’adore et que je déteste à la fois parce que très prenante mais aussi très créative avec la satisfaction du travail accompli au bout (après je ne suis jamais contente très longtemps de mes vidéos, j’ai du mal à les revoir). Je ne fais pas ça de façon très disciplinée, j’en suis incapable. Je ne donnerai de conseils à personne à ce sujet d’ailleurs. Ne faites pas ça chez vous les enfants ! Je ne « dérushe » pas, je ne fais pas « d’ours », parce que je peux changer d’avis sur la « bonne prise » au moment de monter, je dessine ou bidouille les illustrations nécessaires au fur et à mesure et j’ajoute beaucoup de gags visuels qui ne sont pas dans le script parce que certains extraits vidéos sur lesquels je tombe pendant le montage m’inspirent. Je coupe aussi si je me rends compte que c’est possible et que certaines parties me semblent redondantes….

Barbie en film - Le Vaginarium du Docteur Pralinus 4 - YouTube - Mozilla Firefox_4Je vois pas mal de vidéos géniales chez nos consœurs qui ne tombent pas dans les travers des vidéos produites à l’arrache juste pour faire des vues. Quels conseils donnerais-tu aux aspirant-e-s Youtubeurses ?

Dans la mesure du possible, je leur dirai de bien s’entourer que ce soit en travaillant avec un-e ami-e ou juste de demander des retours à des proches ou de leur en parler parce que faire ça seule peut être très dur. C’est du boulot et on s’expose à la critique et parfois on fait des bides. Ça arrive. Ensuite eh bien… je leur dirai de ne pas avoir peur
d’être imparfaites. C’est un truc qui bloque pas mal de gens je pense, cette peur de ne pas être à la hauteur. Je ne peux pas regarder mes premières vidéos sans grimacer : mon jeu est moins précis et le montage d’une odieuse mollesse, mais si je le vois, ça veut dire que j’ai évolué depuis donc c’est positif. Sinon un truc par rapport aux commentaires ; quand on a vraiment blessé quelqu’un par maladresse, notamment sur des sujets sensibles (je parle pas du fait de dire du mal de l’anime préféré de telle personne même si ça peut amener des réactions très agressives aussi mais de sujets comme la transphobie, la grossophobie, etc), et qu’on nous le signifie, reconnaître le tort. On se goure tous, c’est humain, mais je pense que ça désamorce pas mal de conflits de s’excuser vraiment sans rajouter de « mais » avec une justification. S’excuser n’est pas un signe de faiblesse n’en déplaise à ce cher John Wayne, seulement j’ai l’impression que beaucoup voient ça comme une humiliation et une défaite alors que c’est aussi une force de savoir reconnaître ses torts. Après je dis ça, c’est quelque chose que j’ai aussi du mal à appliquer mais je travaille (c’est cucul ce que je dis j’assume !)

Es-tu abonnée à des chaînes make-up ou lifestyle ? Revendiques-tu un « droit au girly » ?

Alors… make-up et lifestyle c’est pas vraiment ce que j’aime regarder. J’aime bien me maquiller pour me transformer et il m’arrive de regarder des tutos de maquillages liés au cosplay mais c’est tout. Après oui, totalement on a le droit au girly, tout le monde quoi qu’on ait entre les jambes et dans la tête. Les valeurs qu’on lie traditionnellement à la féminité ne sont pas inférieures aux valeurs traditionnellement liées à la virilité et on peut tomber sur de vraies pépites en animation, cinéma, littérature etc qui sont complètement girly. Après le rêve ce serait qu’on sorte de cette classification arbitraire du girly face au couillu mais en attendant on peut trouver de quoi se satisfaire en mangeant à tous les râteliers alors pourquoi se priver de sortir de la zone assignée ?

Copie de bannnnnn
Cliquez sur cette jolie bannière pour accéder à cette fabuleuse chaîne YouTube !

J’espère que cet article vous aura donné envie de vous ruer sur ces vidéos : des heures d’enjoyage féroces vous y attendent.

Sur ce, moi, j’y retourne !

écrit par
More from Jayne

Appel à témoignage sur la pédocriminalité – Entretien avec Serge Garde

[Attention, ce texte concerne les violences sexuelles faites aux mineurs et peut...
Lire plus