Légumes oubliés – Chroniques de la poubelle #1

Quand on récupère ses légumes en freegan, parfois, souvent, un truc un peu magique se produit. On ne sait pas vraiment kesskeçé que l’on a trouvé. On se questionne. On prend des photos sous toutes les coutures du légume inconnu et on tente de se renseigner auprès des personnes les plus documentées qui soient en légumes chelous – les véganes de groupes facebook véganes (oui on fait vraiment ça).

Salut les gens ! C'est quoiiiii ? (Topinambour)
Salut les gens ! C’est quoiiiii ? (Topinambour)

Et je vous le dis tout de suite, quand on est une toute petite licorne juste sortie de l’œuf, les légumes inconnus : c’est souvent.

Hier fut le grand jackpot du domaine car nous nous retrouvâmes avec :

– des topinambours

– du chou kale

– du radis noir

– des oignons nouveaux

– du navet

– des patates (good, territoire connu)

Après 30mn de recherches sur le net, nous savions plus ou moins qu’est-ce qui était quoi. La deuxième partie du défi commençait alors : trouver comment cuisiner ces légumes.

oignon vert
oignon vert

Ben oui. C’est bien mignon le radis noir mais si t’en as déjà vu une ou deux fois à la page « détox » de Glamour à 14 ans et touché un en vrai une fois, comment en faire un plat succulent c’est une autre paire de manches.

Si en plus tes placards sont presque vides, bon courage.

Spoiler alert : on a réussi et c’était très bon. Je vous présente donc…

*trompettes*

LA PURÉE DE LEGUMES GRAVE ZOUBLIÉS

et son acolyte

LE CONFIT DE RADIS NOIR AU GINGEMBRE que même qu’il vous fera aimer le radis noir.
du gingembre
du gingembre
La purée :

Du coup on a pris les patates. Éplucher, couper.

Les topinambours pareil. Soit autant que de patates soit moitié moins ! Éplucher, couper.

Le navet, toupareil.

Là on met tout ça dans de l’eau bouillante salée et on fait cuire. Ajouter de l’ail c’est cool.

Puis on a lavé et grossièrement coupé le chou kale (entre 5 et 10 feuilles). On l’a ajouté au reste au bout de 10 minutes environ.

Là tu fais cuire jusqu’à ce que tout commence a être teeeendre et parfumé. Au pifomètre.

Pis tu rajoutes 4 grosses poignées de boulgour. Ou de millet. Tu peux aussi mettre du riz, mais dans ce cas faut l’ajouter en début de cuisson.

Quand tout est cuit tu enlèves un peu d’eau mais normalement c’est bien absorbé et tu mixes. Plus tu gardes d’eau, plus tu gardes de vitamines de cuisson…

Tu mets plein d’huiles que t’aimes dedans. Et de la coriandre, du curry et du cumin.

Vuivui, c’est tout.

un chou kale
un chou kale
Le confit :

Tu prends tes radis noirs et quelques topinambours. Je dirais deux fois plus de radis noirs. Si t’as un navet qui traîne ça va très bien dedans.

Tu détailles tout ça en cubes.

Tu tailles tes oignons nouveaux, si t’as pas, des oignons basiques ou des échalotes c’est cool aussi (mais moins quand même).

On a ajouté du gingembre récupéré un autre jour et de l’ail. Je dirais que c’est presque indispensable.

Tu mets dans une poêle à revenir dans de l’huile d’olive, pis au bout de cinq minutes tu ajoutes un verre d’eau, un peu de sucre ou sirop d’agave, du sel, du poivre, tu couvres et tu laisses cuire.

Tu check régulièrement, quand le radis noir ne pique plus tu enlèves le couvercle, tu remets de l’eau que ça couvre les legumes et tu fais cuire jusqu’à ce qu’il y en ait plus. Plus d’eau. Pas de légumes. Bref.

Ta-dah.

radis noir
radis noir

Mangé tel quel c’est agressif (si t’as pas le palais solide). Mais ça passe super bien avec des protéines de soja texturées (cf l’article de Céline sur leur préparation) dans des pâtes. Ou mixé avec des yaourts soja ça fait une super sauce à mettre sur du riz. Avec du curry et du cumin.

Bon appétit (et à la prochaine benne !)

photo de présentation : Kou07kou

écrit par
More from Lily K

Vegan et pas cher #2 : Potée de patates-carottes

Cette nouvelle chronique vise à proposer des recettes très peu chères, et...
Lire plus