Vie de sawtche, ou l’origine du misogynoir

Attention, cet article évoque du racisme et de l’exploitation humaine au-delà de l’insoutenable.

A l’occasion du Black Month History, je profite pour partager un article qui narre la vie de Sawtche, plus connue sous le nom de « vénus hottentote ». Un film à propos de sa vie existe, mais ne l’ayant pas vue, je ne saurais le conseiller. Le racisme et le sexisme particulier qu’elle a subit a posé les bases formalisé ( j’entends par là, théorisé par des scientifiques, etc.) du misogynoir.

Qu’est-ce que le misogynoir?

Le misogynoir est une forme de sexisme et de racisme qui touche spécialement les personnes afab ou perçu comme femme noir-e-s. C’est une hypersexualisation caractérisé par une animalisation ( à but dégradant, entendez par là que le but est de déshumaniser la personne en l’infériorisant), aussi caractérisé par une exotisation dégradante.

L’hypersexualisation des corps noirs existait déjà avant, cependant le stéréotype raciste de la femme noire à cul rebondi ( non pas qu’avoir cette silhouette est mal, simplement que de penser que toutes les femmes noires ont cette silhouette, c’est raciste.) et des comparaisons racistes avec des singes, vient des « études » des scientifiques racistes de l’époque.

C’est aussi le stéréotype de la femme noire en colère, angry black women en anglais. C’est considéré que les femmes noires ne peuvent pas être belles parce qu’elles ne correspondent pas aux critères de beauté occidentaux ( à savoir: cheveux lisses clair, yeux clairs, teint pâle « mais pas trop », petit nez, etc.), par des phrases du type  » t’es belle pour une black » ( « t’es belle pour X » ça pue de base, c’est pas un compliment ça).

Voici le texte, bonne lecture:       http://lencrenoir.com/lhistoire-de-la-venus-hottentote/

écrit par
More from Wu zetian

L'affaire Rachel Dolezal

[ je n’ai que faire des larmes de crocodiles, non le racisme...
Lire plus